"Partir à la recherche de ses ancêtres,
c'est découvrir, petit à petit, l'histoire d'un pays, à travers le vécu de son peuple;
c'est leur rendre hommage, tout en apprenant
à conjuguer le passé avec le présent..."
Suzette Leclair

Un brin d'histoire...

 

 

Biographies:
Félix Leclerc, orfèvre
Florent Leclerc
Guillaume Leclerc
John Le Clear
John Lewis Leclerc
Julien Leclerc
Leclerc dit Francoeur
Leclerc de l'Ile du-Prince-Edouard
Leclerc dit Jolicoeur
Leclerc dit La Bécasse
Leclerc dit Lafleur
Leclerc dit Lafrenaye
Nicolas Leclerc
Pierre Leclerc dit King
Auclair dit Leclair
Comeau dit Leclerc
Giroux dit Leclerc
Houde dit Leclerc
Petitclerc dit Leclerc
Pierre Pantaléon dit Leclerc
Van Clerc dit Leclerc
Vareau dit Leclerc

 

Collaborateurs:
Suzette Leclair

Gilles P. Leclaire

 

Webmestre:
 Suzette.Leclair@gmail.com

 

Nous rejoindre:

Gilles P. Leclaire
(514) 453-9387

 

Pierre Leclerc...

L'ancêtre des Leclerc/Leclair de l'Île-du-Prince-Édouard vit le jour à Plumaudan, près d'Yvignac, diocèse de Saint-Malo, le 20 juillet 1749. Plumaudan, dérivé de l'ancien breton signifiant "paroisse de Saint Maudan", est une petite commune du département des Côtes-d'Armor, en Bretagne, dont il est fait mention dans une charte vers 1184 sous le nom de Plomaudan.

La première mention de cet ancêtre au pays, est à l'occasion de son premier mariage.

Le 16 octobre 1774, à l’Ile Saint-Pierre, aujourd’hui, Saint-Pierre et Miquelon, Pierre Leclair, pêcheur, âgé d’environ 26 ans, fils de Jean et Claudine Rouy de Vignac, Ille-et-Vilaine, diocèse de Saint-Malo, Bretagne, France, épouse en première noces, Marie-Anne Comeau, âgée d’environ de 32 ans, veuve  de Grégoire Morin, et mère d'un enfant.

En 1778, les Acadiens qui s’étaient réfugiés à l’Ile-Saint-Jean furent déportés par les Britanniques vers le port de mer de La Rochelle, en Aunis, France; Pierre Leclerc et Marie-Anne Comeau, son épouse, feront partie de ce contingent. Marie Anne ne survivra pas à ce nouveau déplacement; le 12 juillet 1779, elle y décède, sans doute de misère, sans lui avoir donné d’enfant.

Devenu veuf, Pierre Leclerc épouse en 2e noces une autre acadienne, soit Rose Belliveau, âgée d’environ 25 ans, fille de Louis et de Louise Haché, le 21 janvier 1782, à la paroisse Saint-Nicolas de La Rochelle. De retour à Miquelon vers 1785, où naquirent deux de leurs enfants, ils migrèrent à Rustico, Île-du-Prince-Édouard vers 1791. Pierre y décède le 19 janvier 1821, quelques années après son épouse, Rose Belliveau.

De la descendance née à Miquelon, seul l'aîné Hyppolite survivra; Lucie Rose est décédée moins d'un mois après sa naissance; à Rustico, survivront Bénoni, Pierre, Joseph et Rosalie.

Certains de ses descendant ont migré au Québec et ailleurs au Canada, ainsi qu'aux États-Unis, plus particulièrement en Nouvelle-Angleterre.

Aucun document sur l’ancêtre Pierre Leclerc / Leclair n’a été trouvé au Québec par l’auteur de cet article. Toutes les informations obtenues nous proviennent de l'un de ses descendants établi au Québec, Michel Leclerc. Si vous avez des informations supplémentaires, vous pouvez le contacter au 418-681-7596 ou encore par courriel, de même que l'auteur de cet article.

Collaboration: Gilles P. Leclaire et Michel Leclerc


Familles Leclerc.net © 2010 ~ 2018 | Tous droits réservés

Mise à jour : 02/06/2018